Hang'art, Evènement artistique en Corse
 
Jean MONESTIÉ
 (cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos et lancer le diaporama)

Jean Monestié ou la quête de l'élévation

Il fait froid en haut des cimes, Jean, et pourtant tu les gravis !
Tu voles sous nos yeux ébaudis
Tu défies les lois de la pesanteur
Et cherches à t'alléger des contraintes terrestres.
Tes paradis ne sont pas artificiels
Ils sont visibles derrière tes arcs-en-ciel
Fais-moi une place
Je te suis...

Et je te remercie.

Hang'art 2016 - Présentation des artistes par Marie-Josèphe Berghman (Textes de M-J. Berghman et Pascale Bessard)

 

Hang'Art 2016 - Jean Monestié   Hang'Art 2016 - Jean Monestié   Hang'Art 2016 - Jean Monestié   Hang'Art 2016 - Jean Monestié
             
     
             
Hang'Art 2016 - Jean Monestié   Hang'Art 2016 - Jean Monestié   Hang'Art 2016 - Jean Monestié   Hang'Art 2016 - Jean Monestié
         (cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos et lancer le diaporama)
             

Série des oeuvres exposées à Hang'Art 2016
Les Mythologies
Avec ces histoires ancestrales mêlant des êtres aux capacités extraordinaires et aux apparences troublantes, l'artiste au travers de quelques personnages comme la Méduse, Icare ou Le Minotaure s'attache à nous les présenter dans des situations les plus significatives. Nous découvrons Icare en chute libre, ses ailes brûlées par le soleil, la Méduse, femme fascinante mais au combien morbide ou le Minotaure prisonnier du labyrinthe.
Au delà de cette iconographie traditionnelle, l'idée de Jean Monestié est de faire échapper ses personnages de leurs conditions de simples terriens. Dans ses espaces en apesanteur, chacun doit trouver sa place. A l'image des êtres de la mythologie régis par des relations complexes où l'idée du pouvoir sur autrui est toujours présent, notre artiste n'oublie pas notre monde contemporain et ses passions souvent destructrices.
Dans ces derniers travaux intitulés « Chronologie », une autre idée apparait qui a été amorcée avec la série des Enfants en 1995, c'est la finitude de l'homme. Sa capacité d'engendrer permet de tracer un sillon liant le passé et l'avenir. Les corps de Jean Monestié qui se frôlent, se chevauchent, s'enlacent, présentent la vie en devenir et ne veulent former qu'un tout, comme un air d'humanité.

 

La démarche en quelques mots
L'image de la figure humaine est le thème récurrent de sa production.
Travaillant sur toile et sur papier, il nous présente également des silhouettes découpées sur bois, puis peintes. Certaines semblent s'envoler dans les airs, en apesanteur, entre ciel et terre.
Son vécu ponctue son œuvre. Les thèmes changent suivant l'évolution de sa vie ; au moment de son mariage ou à la naissance de ses filles. La fragilité de l'enfance le fait alors avancer avec plus d'invention et d'enthousiasme dans son art.
Ses filles grandissent, il nous présente alors des personnages féminins plus épanouis dans un monde où une présence masculine et mythologique s'entremêle.
Ces êtres semblent tous se dissoudre aux travers d'espaces lumineux et graphiques, ou disparaitre dans la pénombre. Il n'en reste alors qu'une image spectrale, simples traces lumineuses.
Il organise ses compositions comme des scènes de vie au travers d'espaces et d'attitudes, exprimant des sentiments différents. Pour notre artiste le corps est un langage. Il veut donner l'illusion de la vie, créer un rapport naturel entre ces personnages.
Les œuvres de Jean Monestié en permanence redessinées, surlignées ou détourées sont marquées par un jeu sur la dissimulation. Il organise ses compositions et ses installations afin que l'expressivité des corps soit à son comble. Elles deviennent traces de sa mémoire affective.
Son travail se résume en plusieurs séries, dont le point commun est la représentation du corps. La Femme - Les Bonshommes - La Nature Morte - Les Enfants - Les Découpes - Les Scènes - la Mythologie.
Originaire d'Albi comme Toulouse-Lautrec, Jean Monestié a vu le jour en avril 1963. Un oncle passionné d'art moderne et contemporain le conduit dès son plus jeune âge, dans des expositions, et bien sûr au musée Toulouse-Lautrec.
Après avoir passé son Baccalauréat en 1981 à Albi, il obtient une Licence d'Arts Plastiques en 1986 à Bordeaux, et termine ses études en 1989 avec l'obtention du CAPES d'Arts Plastiques. C'est à cette période qu'apparaît la première série, celle des Femmes
Il a hérité de la peinture de Toulouse-Lautrec, son goût pour un trait vif, incisif et économe.
Sensible au graphisme de Giacometti, il décline ses oeuvres à l'aide de fusains, de pinceaux ou d'éponge sur différents supports.
Les photographies qu'il récupère sont un déclencheur d'émotion. Il travaille sur ce que l'image peinte et dessinée peut cacher.
Son vécu ponctue son œuvre. Les thèmes changent suivant l'évolution de sa vie. La fragilité de l'enfance le fait alors avancer avec plus d'invention et d'enthousiasme dans son art.
Ses filles grandissent, et Jean Monestié nous présente maintenant de nouvelles séries de personnages. Une présence masculine et mythologique apparait dorénavant sur la surface de ses oeuvres.

 

Site Internet : www.monestie.corsicaweb.org

 

 

Hang'Art • Evènement artistique - Exposition d'art contemporain à San Nicolao - Corse (peinture, sculpture, photos...) • contact@hangartcorse.com • 06 13 43 79 81

Accueil | Actualités | Editons précédentes | Artistes | L'association | Adhérer | Contacts | Plan d'accès | Crédits | Liens

   Suivez-nous sur Facebook

© 2013/2016 creations-graphiques-sylvie.com

Hang'Art - Expositions d'art en Corse